Le prix Ozias-Leduc 2021
François Morelli
François Morelli | crédit photo : Robert Etcheverry Photo © Robert Etcheverry

Notice biographique du lauréat

Éloge du lauréat

Mot du lauréat


Les oeuvres de François Morelli

Les membres du jury
Montréal, mercredi 15 décembre 2021
La Fondation Émile-Nelligan a le plaisir d'annoncer que le prix Ozias-Leduc, d'une valeur de 25 000 $, est décerné, à l'artiste François Morelli pour l'ensemble de son œuvre.

Le jury était présidé par Stéphane Aquin, directeur général du Musée des beaux-arts de Montréal, et se composait cette année de Anne-Claude Bacon, responsable de la collection d'œuvres d'art à Hydro-Québec, Jonathan Demers, directeur général et chef de la conservation au Musée d'art contemporain des Laurentides, Serge Murphy, artiste en arts visuels et lauréat du prix Ozias-Leduc 2007, Bénédicte Ramade, chargée de cours - Faculté des arts et des sciences - Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques.

« À l'époque qui est la nôtre, dans un monde caractérisé par l'incertitude et la complexité, le travail de Morelli semble tracer une voie lumineuse par sa multidisciplinarité
performances, dessins, sculptures, marches, action communautaire, enseignement et sa nature heuristique. L'art est un jeu de possibles, une exploration sans cesse renouvelée des rapports entre la forme et le sens, entre l'acte et le réel où celui-ci s'inscrit. Aujourd'hui, donc, nous saluons en François Morelli l'auteur d'une œuvre ouverte, sensible au monde dans toute sa complexité, et exemplaire », a souligné le président du jury, Stéphane Aquin, dans son éloge lors de la cérémonie qui se déroulait à la Société des arts technologiques (SAT) à Montréal. Le récipiendaire a exprimé sa gratitude et s'est dit comblé de recevoir cet honneur.

Le prix Ozias-Leduc est un prix de création en arts visuels désormais remis tous
les quatre ans par la Fondation Émile-Nelligan. Ce prix a été attribué pour la première fois en 1992 au sculpteur Roland Poulin, puis à Jana Sterbak (1995), Rober Racine (1998), Massimo Guerrera (2001), Guy Pellerin (2004), Serge Murphy (2007), Raymond Gervais (2010), Marie-Claude Bouthillier (2013) et Valérie Blass (2016).

Suivant le règlement du prix, celui-ci est attribué à un citoyen canadien né au Québec et résidant ou non au Québec, ou encore à un citoyen canadien qui n'est pas né au Québec, mais qui y réside depuis au moins dix ans.

Depuis 1979, la FONDATION ÉMILE-NELLIGAN a remis plus de 1 750 000,00 $ à
75 lauréats et lauréates d'ici oeuvrant dans le domaine des arts visuels, de la musique contemporaine et de la littérature.

Rappelons que la Fondation est une société sans but lucratif, créée en 1979 par Gilles Corbeil neveu de Émile Nelligan, en vue d'honorer la mémoire du poète et d'aider les arts et les lettres.

Le conseil d'administration de la Fondation est formé de MM. Michel Dallaire et Michel Gonneville et Mme Marie-Andrée Beaudet. La Fondation Émile-Nelligan gère également d'autres prix parmi les plus importants au Québec dont, le prix de littérature Gilles-Corbeil, d'une valeur de 100 000 $, le prix Serge-Garant en musique contemporaine, doté d'une bourse de 25 000 $ de même que le prix de poésie Émile-Nelligan décerné chaque printemps à un poète de 35 ans ou moins (7 500 $) pour un recueil publié au cours de l'année.

Source : Manon Gagnon
514-278-4657 | info[@]fondation-nelligan.org