Raymond Gervais
Photo © Robert Etcheverry

Éloge du lauréat

Mot du lauréat



12 + 1 =, Photo Roland Poulin
Les œuvres de Raymond Gervais

Communiqué de presse

Les membres du jury

Né en 1946, Raymond Gervais produit, depuis le milieu des années 1970, des concerts, des installations, des performances et des objets dans lesquels il explore la musique et sa culture dans ses moindres ramifications. Dans l’ensemble de son travail, le disque et le tourne-disque ont fait l’objet d’une investigation particulière. Son travail a été largement présenté au Canada, en Europe et aux États-Unis. Il a participé à Okanada à Berlin (1983) et à Aurora Borealis à Montréal (1985). En 1990, son travail était inclus dans Broken Music, une importante exposition de disques d’artistes. Il a réalisé une vaste installation tripartite au Power Plant à Toronto en 1992. En 1999, le Musée d’art de Joliette lui consacrait une exposition rétrospective intitulée Le Regard musicien. Gervais a aussi amplement écrit sur la musique expérimentale, le jazz et l’art, entre autres dans la revue Parachute à partir de 1975 et il a travaillé aux émissions musicales à Radio-Canada durant une douzaine année à la recherche et à l’animation.

En 2010, il participait à l’exposition Vinyl autour de la collection de disques d’artistes de Guy Schraenen à la Maison Rouge à Paris (avec son œuvre en hommage à Claude Gauvreau et Pierre Mercure, publiée en 1990 aux Disques de l’imaginaire). Présentement, il fait partie de l’exposition Trafic, une importante rétrospective de l’art conceptuel au Canada présentée à l’Université de Toronto, laquelle sera présentée à Montréal en 2012. En 2007, paraissait un livre d’entretiens avec l’artiste aux éditions Nicole Gingras intitulé Puisqu’à toute fin correspond. Il prépare par ailleurs une exposition à caractère rétrospectif, toujours avec Nicole Gingras, à Montréal pour l’automne 2011. Il vit et travaille à Montréal.



Prix
2010 Prix Ozias-Leduc, Fondation Émile-Nelligan