Le jury du prix Émile-Nelligan 2014

François Dumont, président du jury

François Dumont est professeur titulaire au Département des littératures de l'Université Laval. Il a publié des ouvrages et des articles portant principalement sur la poésie et sur l'essai, des poèmes et, en 2007, avec Michel Biron et Élisabeth Nardout-Lafarge et avec la collaboration de Martine-Emmanuelle Lapointe, une Histoire de la littérature québécoise. Son plus récent livre,
Le poème en recueil, est paru chez Nota bene en 2010.

Monique Deland

Après plusieurs années à œuvrer dans le domaine des arts visuels, Monique Deland fait son entrée dans le paysage de la poésie québécoise au début des années 90. Ses textes sont aussitôt remarqués et on décerne à son premier livre le Prix Émile-Nelligan. Aujourd’hui, on reconnaît la qualité de son travail poétique au Québec (et dans les provinces voisines) comme à l’étranger (aux États-Unis, en France, en Irlande et en Italie). Elle est lauréate de plusieurs prix de poésie, dont le Grand Prix de Poésie Le Noroît, le Prix Alain-Grandbois, le Prix Félix-Antoine-Savard, ainsi que le prix Québec-Amérique (qui est un prix académique universitaire).

Depuis 1995, elle signe des commentaires critiques de fond portant sur des livres de poésie québécoise actuelle. Ses critiques ont d’abord été publiées dans les revues Trois et Estuaire et, actuellement (depuis 2008) dans les pages de la revue Moebius.

Elle offre aujourd’hui de nombreux ateliers de poésie, en milieu populaire et scolaire (du préscolaire à l’université), et elle accompagne les écrivains de la relève dans le cadre de tutorats en poésie. Elle adore lire le travail des jeunes poètes qui l’inspirent durablement.

Jean-Simon DesRochers

Né à Montréal en 1976, Jean-Simon DesRochers a initialement œuvré en poésie (L'Obéissance impure – 2001 et Parle seul – Prix Émile-Nelligan 2003). Ses romans (La Canicule des pauvres – 2009 et Le sablier des solitudes – 2011) et Demain sera sans rêves – 2013), ont été retenus en finale de nombreux prix (Prix du Gouverneur général, Prix des libraires du Québec, Prix des Collégiens,) tout en remportant un vif succès critique et populaire. À l'automne 2014 paraîtra son premier essai, Processus agora, aux éditions Les Herbes rouges. Il entrera très prochainement en poste au département des littératures de langue française de l'Université de Montréal en tant que professeur adjoint en création littéraire.