Le prix Émile-Nelligan 2021

Emné Nasereddine

Emné Nasereddine
Emné Nasereddine lauréate
du prix Émile-Nelligan 2022

© Hedi Bali

Daria Colonna
Daria Colonna finaliste

© Geneviève Grenier

Camille Readman Prud'homme
Camille Readman Prud'homme

© Sylvie Readman

Montréal, le 2 mai 2022 - La Fondation Émile-Nelligan est heureuse d’annoncer que le jury a choisi de décerner le prix Émile-Nelligan à Emné Nasereddine, pour son recueil La danse du figuier aux éditions Mémoire d’encrier au cours de l’année 2021.

Nathalie Watteyne, présidente du jury, mentionnait « À l’heure d’une guerre sans merci et d’un déplacement de population massif, ce livre s’adresse aux exilés nostalgiques de leur pays d’origine, ainsi qu’à celles et ceux qui voudront mieux comprendre combien quitter un pays laisse des traces indélébiles. Dans ce recueil, l’on peut sentir l'odeur des bombes, aussi bien que celle du thé, dans un parcours qui va de Beyrouth à Montréal, et chaque poème en vers se présente comme un départ et un ancrage, avec un arbre qui danse. »

Le jury, également composé de Jonathan Charette et Jonathan Lamy-Beaupré, avait sélectionné deux autres finalistes. « Avec La Voleuse (Poètes de brousse), Daria Colonna propose un livre choc qui conjugue les genres littéraires, tenant à la fois du récit, de l’essai et du poème. Dès les premières pages, le ton est donné : il y a la confidence sans compromis d’une jeune femme qui affronte les aspérités de la vie, en nommant la honte comme la douleur, les désirs de mort et de vie emmêlés. » « Tel le promeneur solitaire baudelairien, Camille Readman Prud’homme inventorie les allers et venues de gens qu’elle a connus, donne à voir et scrute mille et un agissements dans la ville. Vendeurs, chalands et êtres esseulés livrent des vérités insoupçonnées, rapportées dans une syntaxe et une prose éblouissantes, en une suite de tableaux aux tourbillons vertigineux. »

Au cours de la cérémonie qui se tenait lundi soir à la Grande Bibliothèque en présence de monsieur Martin Dubois, directeur général de la Grande Bibliothèque, la vice-présidente de la Fondation, Marie-Andrée Beaudet, a remis à la lauréate une bourse de 7 500 $ ainsi qu'une médaille à l'effigie du poète
Émile Nelligan. Les finalistes ont reçu 500 $ chacune.

Ce prix de poésie constitue une récompense plus qu’importante pour le·la poète en émergence et, depuis 1979, il couronne un·e poète d’Amérique du Nord de trente-cinq ans ou moins pour un recueil publié en français au cours de la dernière année.

Rappelons que la Fondation Émile-Nelligan est une société sans but lucratif, créée à l’instigation de Gilles Corbeil, neveu d’Émile Nelligan, en vue d’honorer la mémoire du poète et d’aider les arts et les lettres. Son conseil d’administration se compose de MM. Michel Dallaire et Michel Gonneville et Mme Marie-Andrée Beaudet.


- 30 -

Source : Manon Gagnon
Téléphone : 514 214-0124

www.fondation-nelligan.org | info[a]fondation-nelligan.org