Le prix Émile-Nelligan 2008

Catherine Lalonde

Catherine Lalonde
Catherine Lalonde lauréate
du prix Émile-Nelligan 2008

Marc-Antoine K. Phaneuf
Marc-Antoine K. Phaneuf finaliste

François Turcot
François Turcot finaliste
Montréal, le 25 mai 2009 - C’est à Catherine Lalonde, pour son recueil Corps étranger coédité par Québec Amérique et la passe du vent (France) au cours de l’année 2008, que le jury a choisi, à l’unanimité, de décerner le prix Émile-Nelligan.

Élise Turcotte, présidente du jury, soulignait dans son éloge que « Catherine Lalonde avec Corps étranger nous livre un recueil débridé, excessif qui soumet la sauvagerie de l’Éros à l’expérience déstabilisante de l’étranger. Sa poésie inventive, parfois drôle, parfois obscène, élève le prosaïsme et l’impudique jusqu’à une forme renouvelée du sacré en confrontant la passion de l’étranger à une mémoire ancestrale, un héritage culturel pourtant sans cesse questionné et revisité. »

Le jury, également composé de Denise Brassard et Pierre Nepveu, avait sélectionné deux autres finalistes : Marc-Antoine K. Phaneuf qui « nous convie avec Téléthons de la Grande Surface (Le Quartanier) à un inventaire total : le catalogue frénétique de l’existence, aujourd’hui, composé de longues séquences énumératives aussi jubilatoires que terrifiantes. » et François Turcot pour Derrière les forêts (La Peuplade) dont « ce recueil affirme une quête de sens tenace, déterminée, à même une tension narrative et dramatique creusée par la peur de l’effacement, la lutte contre l’oubli. »

Au cours de la cérémonie, Michel Dallaire, président de la Fondation, a remis
à la lauréate une bourse de 7 500 $ ainsi qu’une médaille à l’effigie du poète
Émile Nelligan. Les finalistes ont reçu 500 $ chacun.

Une tournée de promotion à l’étranger

Désireuse de faire connaître la littérature québécoise, l’Association internationale des études québécoises (AIEQ) offre à la lauréate la possibilité de faire une tournée de promotion d’une semaine de son recueil de poésie dans l’un des pays à l’étranger où elle est membre. La tournée sera proposée à travers le réseau de l’AIEQ. Michel Dallaire a alors tenu à saluer cette initiative de l’AIEQ qui apporte une bonification au prix Émile-Nelligan et une diffusion à l’international des nouvelles voix de la poésie québécoise. Il a également remercié son directeur général, monsieur Robert Laliberté pour cette nouvelle entente de coopération entre les deux organismes.

Sur la même lancée, à l'automne prochain, la lauréate Catherine Lalonde est invitée à participer au spectacle de clôture du Festival international de poésie de Trois-Rivières.

30 ans déjà!

Le prix Émile-Nelligan a déjà trente ans et pour souligner ce trentième anniversaire le poète et premier lauréat de ce prix, François Charron, a lu un texte en hommage au poète. Depuis 1979, au printemps de chaque année, ce prix de poésie éponyme couronne un ou une poète de 35 ans ou moins d’Amérique du Nord pour un recueil publié en français au cours de la dernière année et constitue une récompense plus qu'importante pour le poète en pleine émergence.


- 30 -

Source : Manon Gagnon
Téléphone : 514 278-4657

www.fondation-nelligan.org | info[a]fondation-nelligan.org


Photos © Robert Etcheverry