Prix Émile-Nelligan 2001
Mathieu Boily

Mathieu Boily lauréat du prix Émile-Nelligan 2001

Éloge de Mathieu Boily lauréat du prix Émile-Nelligan 2001 par le président du jury Carle Coppens

Jean-Simon DesRochers finaliste du prix Émile-Nelligan 2001

Jean-Philippe Raîche finaliste du prix Émile-Nelligan 2001

Les membres du jury du prix Émile-Nelligan 2001

Les lauréats du prix Émile-Nelligan depuis 1979


Montréal, 14 mai 2002
C'est à Mathieu Boily, pour son tout premier recueil, Le Grand Respir publié aux éditions Les Herbes rouges, que le jury a choisi, à l'unanimité, de décerner le prix Émile-Nelligan 2001.

Carle Coppens, président du jury, soulignait que " ce premier recueil à la voix singulière, dans lequel l'écriture, libre et belle, transmet un désenchantement tendre, ouvre des échappées à même le quotidien, se permet des raccourcis étonnants. Avec ce livre méticuleusement construit, l'auteur offre une poésie sensible, personnelle et aboutie. "

Le jury, également composé de Carole David et Thierry Bissonnette, avait sélectionné 2 autres finalistes : Jean-Simon DesRochers pour L'Obéissance impure (Les Herbes rouges) et Jean-Philippe Raîche pour Une lettre au bout du monde (Éditions Perce-Neige).

Au cours de la cérémonie, le jeune lauréat s'est vu remettre une bourse de 5 000 $ ainsi qu'une médaille à l'effigie du poète Émile Nelligan.

Une semaine au Marché de la poésie à Paris
Désireuse de faire connaître les nouvelles voix de la poésie d'Amérique du Nord, la Fondation Émile-Nelligan avec l'appui du ministère des Relations internationales a aussi remis au récipiendaire une bourse de voyage pour assister au Marché de la poésie qui se déroulera du 20 au 23 juin 2002. La Fondation Émile-Nelligan salue et remercie madame Louise Beaudoin, ministre des Relations internationales qui a accepté de soutenir financièrement cette initiative ainsi que la Délégation du Québec à Paris de sa collaboration.

Sur la même lancée, à l'automne prochain, le lauréat Mathieu Boily est invité à participer au spectacle de clôture du Festival international de poésie de Trois-Rivières.

Rappelons que ce prix de poésie, créé en 1979, couronne un poète de moins de trente-cinq ans pour un recueil publié en français au cours de la dernière année et constitue une récompense plus qu'importante pour le poète en pleine émergence.

Source : Manon Gagnon
(514) 214-0124