Éloge de la lauréate du prix Ozias-Leduc 2016

Valérie Blass

par Jean-François Bélisle


Directeur général et conservateur en chef du Musée d'art de Joliette
et président du jury
Au cours des vingt dernières années, Valérie Blass a su s’imposer comme l’une des artistes les plus importantes non pas uniquement ici, au Québec, mais aussi à travers le Canada. Lors de ses délibérations, le jury du prix Ozias-Leduc 2016 a noté le sérieux des recherches artistiques de Valérie ainsi que le courage de sa pratique et la force de son travail. Ses sculptures tissent des liens originaux entre le corps humain et des questions sociales importantes de notre époque. De plus, elle arrive à faire ça tout en réinventant un médium on ne peut plus classique, la sculpture. Son utilisation novatrice de matériaux, tant nobles que communs, ainsi que son approche critique des sujets abordés sont des facettes de son travail que nous souhaitons célébrer aujourd’hui. Depuis la toute première de ses œuvres que j’ai vues en 2006, j’ai toujours grandement apprécié la zone d’inconfort que Valérie réussit à créer entre ses œuvres et le regardeur; une zone fine et articulée qui encourage les questionnements et la réflexion. Au nom du jury, je suis très fier de remettre ce prix à une artiste aussi exceptionnelle. Nous croyons profondément que Valérie va continuer à progresser dans sa carrière artistique, tant ici qu’à l’international.